Diffusions passées:

La maison France 5 : rendez-vous à la capitale !

Welcome to the 90s, L’âge d’or de la culture hip-hop, diffusion du dimanche 24 décembre 2017 à 01h55

Né à New York dans les années 1970, le hip-hop essaime peu à peu dans le monde entier. Art contestataire, il reflète les discriminations qui règnent dans les ghettos américains, et devient progressivement une culture urbaine majeure. Dans les années 1990, le gangsta rap émerge en Californie. Sa violence, aussitôt, divise le public. En contrepoint, sur la côte Est et en Europe, se développe un rap politisé et engagé. Et avec IAM, MC Solaar et NTM, la France est à l'avant-scène du mouvement. Critique : Quatrième et dernier épisode de la fresque panoramique sur les grandes tendances musicales de la décennie 90. Après la dance et la mode des boys band, tour d'horizon de la planète rap et r'n'b.

La maison France 5 : rendez-vous à la capitale !

Welcome to the 90s, Dance culture, diffusion du dimanche 24 décembre 2017 à 01h00

Chaque été, de 1989 à 2010, Berlin a accueilli la Love Parade, une manifestation musicale d'abord destinée à promouvoir l'amitié entre l'Est et l'Ouest avant de devenir, dès sa seconde édition après la chute du Mur, un rendez-vous incontournable de la musique électronique. Cantonnés à la subculture dans la décennie précédente, de nombreux genres comme la house, la dance ou la techno accèdent ainsi à la scène mainstream dans les années 90. Avec eux, c'est toute une esthétique née dans les boîtes gays qui se répand jusqu'à l'Haçienda de Manchester, au Ministry Of Sound de Londres ou sur les plages d'Ibiza. Critique : Quatrième et dernier épisode de la fresque panoramique sur les grandes tendances musicales de la décennie 90. Après la dance et la mode des boys band, tour d'horizon de la planète rap et r'n'b.

La maison France 5 : rendez-vous à la capitale !

Welcome to the 90s, Grunge, Riot Grrrl, Britpop, Nu Metal, diffusion du dimanche 24 décembre 2017 à 00h10

Dans les années 90, ère de la mondialisation exacerbée, chaque pays tente de garder jalousement sa spécificité nationale en matière de rock. Nirvana, Screaming Trees, Alice in Chains, Pearl Jam, Soundgarden : les mouvements grunge font des émules aux Etats-Unis, suivis de près par les féministes du Riot Grrrl ou les formations nu metal comme Linkin Park ou System of a Down, tandis qu'avec Oasis, Blur, Pulp, The Divine Comedy, Suede ou The Verve, la britpop submerge l'Angleterre. Si la mort de Kurt Cobain, en 1994, signe la fin d'une époque, elle marque en revanche d'une pierre blanche l'histoire du rock. Critique : Les 90s, décennie du rock déchaîné ! Du Nirvana, du Linkin Park et du System of a Down, voilà qui devrait parler aux enfants rebelles du tournant du XXIe siècle

La maison France 5 : rendez-vous à la capitale !

Welcome to the 90s, Boys bands et girls bands, diffusion du samedi 23 décembre 2017 à 23h15

Dans les années 80, les New Kids on the Block font figure de précurseurs d'une mode qui fera florès dans la décennie suivante : les groupes de garçons à faire rêver les midinettes. Take That ou Worlds Apart en Angleterre, Boyzone en Irlande, les 2Be3 et Alliage en France semblent alors monopoliser les premières places des charts. La même déferlante touche bientôt les filles avec les Spice Girls et leur girl power, All Saints ou TLC. Concerts, produits dérivés, posters : ces groupes contribuent largement à l'explosion de la presse adolescente et constituent une stratégie marketing payante pour les maisons de disques, tant que le phénomène perdure.