Diffusions passées:

La maison France 5 : rendez-vous à la capitale !

Voyage à travers le cinéma français, Mes années 60, diffusion du vendredi 23 novembre 2018 à 01h20

Saison : 1 - Devenu attaché de presse indépendant avec Pierre Rissient, Bertrand Tavernier pratique ce métier avec un engagement inédit. Ils défendent tous deux de nombreux cinéastes américains – Walsh, Ford, Hawks – mais aussi beaucoup de Français - Chabrol, Rohmer ou Deray. Bertrand Tavernier évoque les nombreuses rencontres qu'il a faites au cours de ces années, les films qu'il a défendus et les anecdotes qui l'ont marqué.

La maison France 5 : rendez-vous à la capitale !

Voyage à travers le cinéma français, Les oubliés, diffusion du vendredi 09 novembre 2018 à 01h15

Saison : 1 - Certains cinéastes, bien qu'ayant connu d'importants succès, ont sombré ensuite dans les oubliettes de la mémoire du cinéma. Bertrand Tavernier s'est beaucoup intéressé au travail de certains de ces oubliés, comme Maurice Tourneur, Anatole Litvak ou Raymond Bernard.

La maison France 5 : rendez-vous à la capitale !

Voyage à travers le cinéma français, Mes années 60, diffusion du dimanche 04 novembre 2018 à 23h35

La maison France 5 : rendez-vous à la capitale !

Voyage à travers le cinéma français, La nouvelle vague de l’Occupation, diffusion du vendredi 02 novembre 2018 à 01h25

Saison : 1 - Bertrand Tavernier met en lumière les contradictions qui existent entre les déclarations du cinéaste Claude Autant-Lara, qui avait adopté sur le tard les thèses du Front National, et l'ouverture d'esprit dont il avait fait preuve sur des sujets difficiles comme l'objection de conscience - «Tu ne tueras point» - ou l'avortement «Journal d'une femme en blanc». Il se penche sur ce cinéaste et son oeuvre à forte personnalité. Bertrand Tavernier évoque ensuite le brio du cinéma de René Clément et son inventivité visuelle, puis l'âpreté des films de Clouzot.

La maison France 5 : rendez-vous à la capitale !

Voyage à travers le cinéma français, Les méconnus, diffusion du dimanche 28 octobre 2018 à 23h35

Auteur des deux premiers films français en couleurs, «Jeune Fille à marier» et «La Terre qui meurt», Jean Vallée est aujourd'hui largement méconnu. Pierre Chenal, Henri Calef, Gilles Grangier mériteraient eux aussi une meilleure place dans la mémoire des cinéphiles. Bertrand Tavernier évoque également dans ce volet les très rares réalisatrices du cinéma français avant Varda.

La maison France 5 : rendez-vous à la capitale !

Voyage à travers le cinéma français, Les oubliés, diffusion du dimanche 21 octobre 2018 à 23h35

Certains cinéastes, bien qu'ayant connu d'importants succès, ont sombré ensuite dans les oubliettes de la mémoire du cinéma. Bertrand Tavernier s'est beaucoup intéressé au travail de certains de ces oubliés, comme Maurice Tourneur, Anatole Litvak ou Raymond Bernard.

La maison France 5 : rendez-vous à la capitale !

Voyage à travers le cinéma français, Les chansons – Julien Duvivier, diffusion du vendredi 19 octobre 2018 à 01h25

Saison : 1 - Bertrand Tavernier porte un intérêt particulier aux chansons dans les films. Il date cet intérêt du jour où il vit «La Grande Illusion» au cinéma. Bertrand Tavernier explique, outre l'aspect plaisant qu'elles peuvent présenter, comment les chansons peuvent servir le propos du metteur en scène, planter un décor, introduire et cerner le thème de tout un film, constituer un contrepoint dramatique ou évoquer un souvenir. Des chansons, ce troisième volet de «Voyage à travers le cinéma français» glisse vers l'oeuvre de Julien Duvivier.

La maison France 5 : rendez-vous à la capitale !

Voyage à travers le cinéma français, La nouvelle vague de l’Occupation, diffusion du dimanche 14 octobre 2018 à 23h35

Saison : 1 - Bertrand Tavernier met en lumière les contradictions qui existent entre les déclarations du cinéaste Claude Autant-Lara, qui avait adopté sur le tard les thèses du Front National, et l'ouverture d'esprit dont il avait fait preuve sur des sujets difficiles comme l'objection de conscience - «Tu ne tueras point» - ou l'avortement «Journal d'une femme en blanc». Il se penche sur ce cinéaste et son oeuvre à forte personnalité. Bertrand Tavernier évoque ensuite le brio du cinéma de René Clément et son inventivité visuelle, puis l'âpreté des films de Clouzot. Critique : Le cinéma français sous l'Occupation au casting de la série de Tavernier. Retour sur des réalisateurs aussi différents que Autant-Lara, Clément ou Clouzot. De fortes personnalités pour un cinéma engagé.

La maison France 5 : rendez-vous à la capitale !

Voyage à travers le cinéma français, Mes cinéastes de chevet, 2e partie, diffusion du vendredi 12 octobre 2018 à 01h25

Saison : 1 - Bertrand Tavernier poursuit l'évocation de ses cinéastes de référence. Alors que la critique de l'époque méprisait Guitry et Pagnol, les propos de François Truffaut vantant leur modernité poussèrent Bertrand Tavernier à vouloir les découvrir. Il s'enthousiasma pour leur travail de réalisateur, mais aussi pour les talents d'acteur de Guitry. Aussi différents soient-ils, Bresson et Tati sont quant à eux liés dans l'esprit de Tavernier, car il découvrit la même années «Les Vacances de Monsieur Hulot» et «Le Journal d'un curé de campagne».

La maison France 5 : rendez-vous à la capitale !

Voyage à travers le cinéma français, Les cinéastes étrangers dans la France d’avant-guerre, diffusion du dimanche 07 octobre 2018 à 23h35

Saison : 1 - Tout au long de son histoire, le cinéma français a été enrichi par des cinéastes et des techniciens venus de l'étranger, souvent contraints de quitter leur pays pour des raisons politiques, fuyant la révolution russe dans les années 1920, puis la montée du nazisme dans les années 1930.