Diffusions passées:

La maison France 5 : rendez-vous à la capitale !

Vinyl, Alibi, diffusion du jeudi 03 août 2017 à 23h45

Saison : 1 - Episode : 10/10 - Alors que le lancement du nouveau label est imminent, Zak, qui se sent trahi par Richie, concocte un plan risqué pour faire tomber son partenaire. Il rend visite à Galasso pour lui expliquer comment il compte s'y prendre pour évincer Richie. Par ailleurs, la jalousie que Kip éprouve envers Alex pourrait menacer un concert capital pour les Nasty Bits, qui se produisent en première partie des New York Dolls. Les efforts de Clark et Jorge pour promouvoir le groupe Indigo auprès des DJ finissent par se révéler payants, et les ventes du disque grimpent en flèche...

La maison France 5 : rendez-vous à la capitale !

Vinyl, La reine du rock and roll, diffusion du jeudi 03 août 2017 à 22h50

Saison : 1 - Episode : 9/10 - L'étau se resserre sur Richie dans l'enquête sur le meurtre de Buck Rogers. Incarcéré pendant deux jours, il se voit proposer un marché par les enquêteurs. Les Nasty Bits mettent la dernière main à leur session d'enregistrement et se prêtent au jeu de la séance photo. Mise à la porte par sa tante, Jamie se réfugie auprès de Kip. La présence de Maury Gold dans les locaux d'American Century dérange plus d'un collaborateur du label...

La maison France 5 : rendez-vous à la capitale !

Vinyl, Mi la si, diffusion du jeudi 27 juillet 2017 à 23h50

Saison : 1 - Episode : 8/10 - Richie se trouve désespérément à court d'argent, et aucune banque ne semble prête à lui accorder un prêt. Pour venir à bout de ses difficultés financières et relancer son entreprise, il réalise que son seul recours est de solliciter l'aide de Galasso. La session en studio des Nasty Bits tourne au fiasco ; pour remotiver ses poulains, Lester leur donne une petite leçon de blues. Pour moderniser American Century, Andrea n'y va pas par quatre chemins et n'hésite pas à procéder à des remaniements. Quant à Zak, il fait signer un contrat à Gary, qui avait chanté lors de la bat-mitzvah de sa fille...

La maison France 5 : rendez-vous à la capitale !

Vinyl, Le King et moi, diffusion du jeudi 27 juillet 2017 à 22h50

Saison : 1 - Episode : 7/10 - American Century cherche à tout prix à faire des économies et se voit dans l'obligation de revendre le jet. Richie et Zak embarquent une dernière fois à destination de Los Angeles pour le ramener à Lou Meshejian, un producteur rival qui a choisi d'acheter l'avion. A bord, les deux hommes règlent leurs comptes. Ils prennent ensuite la direction de Las Vegas, dans l'optique de voir Elvis et son manager, le colonel Parker, pour tenter de les convaincre de rejoindre American Century. La capitale du jeu offre de nombreuses tentations à Zak et Richie. De son côté, Clark peine à trouver sa place au service courrier où il a été relégué...

La maison France 5 : rendez-vous à la capitale !

Vinyl, Cyclone, diffusion du jeudi 20 juillet 2017 à 23h45

Saison : 1 - Episode : 6/10 - La déchéance se poursuit pour Richie, qui s'enfonce un peu plus dans l'usage de stupéfiants et d'alcool. Effrayée, Devon préfère s'éloigner de son mari et retrouve Ingrid, qu'elle a connu dans l'entourage de Warhol. A peine arrivée, Andrea Zito envisage de moderniser American Century. Elle présente ses idées à ses collègues, comme revoir la décoration des bureaux, le logo du label ou envoyer des représentants sur les campus. Accompagnée de Zak, Andrea rend visite à David Bowie, en répétition. Par ailleurs, Julie est à la recherche d'un nouveau guitariste pour les Nasty Bits, mais aucun candidat ne trouve grâce aux yeux de Kip, très exigeant...

La maison France 5 : rendez-vous à la capitale !

Vinyl, Hier raciste fini, diffusion du jeudi 20 juillet 2017 à 22h50

Saison : 1 - Episode : 5/10 - La situation difficile que traverse le label oblige Julie à renvoyer plusieurs employés, mais Clark ne peut se résoudre à quitter American Century. Pour conserver Hannibal, Richie organise un dîner, auquel Devon consent de l'accompagner. Par ailleurs, il tente de débaucher Andrea, une ancienne collègue et conquête, qui travaille désormais pour un de ses rivaux. S'attelant à la promotion des Nasty Bits, Richie exige que Kip se sépare de son guitariste. Enfin, il demande à son père de lui fournir un alibi...

La maison France 5 : rendez-vous à la capitale !

Vinyl, La raquette, diffusion du jeudi 13 juillet 2017 à 23h35

Saison : 1 - Episode : 4/10 - Devon et Richie entament une thérapie conjugale, sans grand succès. La jeune femme se rend alors chez une avocate dans l'optique de remplir une procédure de divorce. Hannibal, une star du funk, arrive en grandes pompes chez American Century pour renégocier son contrat, alors que d'autres maisons de disques le courtisent. De leur côté, les Nasty Bits attendent de longues heures d'être reçus pour parapher leur premier engagement. Ils reçoivent des conseils d'une personne inattendue...

La maison France 5 : rendez-vous à la capitale !

Vinyl, Murmures secrets, diffusion du jeudi 13 juillet 2017 à 22h40

Saison : 1 - Episode : 3/10 - Au cours d'une soirée donnée en l'honneur de Maury Gold, l'échec de la vente à Polygram est au coeur d'une plaisanterie de Jackie Jarvis, un rival de Richie, qui ne goûte guère à cet humour. Lors d'une session d'enregistrement, Clark croise fortuitement Alice Cooper, avec qui il sympathise. Devon, de son côté, tente de rassembler des fonds pour restaurer une vieille grange de Greenwich afin de soutenir le développement d'une compagnie de danse moderne. Enfin, Richie rend visite à Lester et lui ramène quelques-unes de ses vieilles démos de blues... -- Critique : New York, 1973. Richie Finestra, producteur musical accro aux guitares électriques et à la coke, est au fond du gouffre. Sa maison de disques est sur le point d'être rachetée par une puissante major allemande, qui ne comprend rien à l'esprit du rock'n'roll. Désillusionné, tiraillé entre la défonce et l'envie de se ranger, d'assumer son rôle de père de famille, il se souvient des vingt dernières années, de sa découverte du blues, de la soul, du funk — de sa période de vaches maigres à l'explosion de ses affaires. Un ­business, justement, qui a fini par tout corrompre. Pour survivre, il va lui falloir trouver « the next thing », le son qui réveillera sa passion, qu'il soit toujours plus rock ou qu'il s'appelle le disco ou le punk, genres alors balbutiants... Ecrite par Terence Winter (Boardwalk Empire), produite par Mick Jagger et Martin Scorsese, Vinyl devait être la nouvelle série phénomène de HBO. Malgré un casting formidable et une énergie renversante, elle n'a jamais vraiment survécu à son premier épisode, claque esthétique signée Scorsese lui-même. Son ode à la culture musicale de la seconde moitié du XXe siècle, mélange survitaminé de drame secoué, de comédie délirante et de récit quasi documentaire, a oublié l'essentiel : nous toucher en imaginant des destins originaux pour ses personnages hauts en couleur, dépasser ses apparences sexy pour devenir une histoire d'hommes... et de femmes — la faiblesse de ses figures féminines lui a été particulièrement reprochée. Trop coûteuse, trop peu suivie, la série a été annulée après une seule saison. — Pierre Langlais

La maison France 5 : rendez-vous à la capitale !

Vinyl, Yesterday Once More, diffusion du vendredi 07 juillet 2017 à 00h25

Saison : 1 - Episode : 2/10 - Alors que des représentants de Polygram sont à New York pour signer le rachat d'American Century, Richie, rescapé de l'effondrement du Mercer et encore sous l'emprise de stupéfiants, arrive en retard et annule la vente. Ses associés ne parviennent pas à le faire changer d'avis. De son côté, Devon se remémore sa rencontre avec Richie. Jamie obtient de travailler avec Julie pour lancer les Nasty Bits. Par ailleurs, les Finnestra reçoivent la visite d'un inspecteur qui enquête sur les liens unissant Maury Gold, l'ancien mentor de Richie, à la mafia... -- Critique : New York, 1973. Richie Finestra, producteur musical accro aux guitares électriques et à la coke, est au fond du gouffre. Sa maison de disques est sur le point d'être rachetée par une puissante major allemande. Désillusionné, tiraillé entre la défonce et l'envie de se ranger, d'assumer son rôle de père de famille, il se souvient des vingt dernières années, de sa découverte du blues, de la soul, du funk — de sa période de vaches maigres à l'explosion de ses affaires. Un ­business, justement, qui a fini par tout corrompre. Pour survivre, il va lui falloir trouver « the next thing », le son qui réveillera sa passion... Ecrite par Terence Winter (Boardwalk Empire), produite par Mick Jagger et Martin Scorsese, Vinyl devait être la nouvelle ­série phénomène de HBO. Malgré un casting et une énergie formidables, elle n'a jamais été à la hauteur de l'épisode pilote, claque esthétique signée Scorsese lui-même. La suite, ode à la culture musicale de la seconde moitié du xxe siècle, mélange survitaminé de drame secoué, de comédie délirante et de récit quasi documentaire, oublie l'essentiel : nous toucher en imaginant des destins originaux pour ses personnages hauts en couleur, dépasser ses apparences sexy pour devenir une histoire d'hommes... et de femmes — la faiblesse de ses figures féminines lui a été particulièrement reprochée. Trop coûteuse, trop peu suivie, la série a été annulée après une seule saison. — Pierre Langlais

La maison France 5 : rendez-vous à la capitale !

Vinyl, Pilot, diffusion du jeudi 06 juillet 2017 à 22h35

Saison : 1 - Episode : 1/10 - A New York, dans les années 70, Richie Finestra, le directeur d'American Century, une importante maison de disques doit faire face à une crise sans précédent. Pour sauver son label, il a négocié un rachat avec les Allemands de Polygram qui est sur le point d'aboutir. Par ailleurs, il doit également lutter contre ses propres penchants néfastes, le sexe et la drogue, tout en préservant ses proches. Un passage dans le Bronx l'amène à se remémorer ses débuts, dans les années 60, époque où il fit la rencontre de Lester Grimes... -- Critique : On attendait fiévreusement ce drame sur fond de musique seventies concocté par le créateur de Boardwalk Empire, Martin Scorsese et Mick Jagger. Après des débuts tonitruants, Vinyl s'est éteint, faute de personnages attachants. Un beau gâchis.