Diffusions passées:

La maison France 5 : rendez-vous à la capitale !

Une vie violente, diffusion du jeudi 06 décembre 2018 à 02h40

Pour assister à l’enterrement d’un ami d’enfance, Stéphane retourne en Corse, où il se sait pourtant en danger de mort. A cette occasion, il se remémore son parcours sur l’île. Agé de 27 ans, il entre dans la pègre presque par hasard, en acceptant un jour de garder une valise pour un ami. Il ignore qu’elle contient des armes. Il s’engage ensuite dans un mouvement nationaliste, grimpant un à un les échelons de l’organisation. Emmenant avec lui un groupe d’amis et n’hésitant pas lui-même à se salir les mains, il crée ensuite une organisation prônant la lutte armée contre l’Etat français. Critique : | Genre : fresque. La Corse, Thierry de Peretti l’avait déjà évoquée dans Les Apaches, portrait vériste d’un groupe de jeunes sans avenir. Il vise plus grand cette fois : la fresque, politique et mythique. Nous voici vers 2001, tournant dans l’histoire du nationalisme. Stéphane, militant clandestin réfugié à Paris, ­apprend l’assassinat d’un ami. Malgré la menace qui pèse sur lui, il retourne sur l’île pour l’enterrement. La force d’Une vie violente est de faire de l’imbroglio politico-révolutionnaire corse une tragédie en plusieurs actes, romanesque et théâtrale. Car au réalisme rude des décors et des corps se joint l’esprit d’une scénographie antique. Le cinéaste a opté pour des plans-séquences où les échanges verbaux priment sur les coups de feu. Les mots cognent tout autant. Les scènes d’action sont rares, mais elles glacent le sang. Le film est ample car il englobe des choses éternelles. Tout un héritage de violence ancestrale et de vendetta, de codes d’honneur et de malédictions. Le cinéaste montre l’attachement viscéral à cette terre comme une passion, romantique, aussi fascinante que pathétique. Une passion de groupe. Voilà pourquoi Stéphane, antihéros finement interprété par Jean Michelangeli, semble en retrait. Un combattant anonyme, entièrement dévoué à un collectif ; et qui, peu à peu, devien­t un individu à part entière. En contrepoint, au ­moment même où il s’accepte, sa solitude est absolue. Elle brille dans le plan-­séquence final, où il marche d’un pas alerte dans le soleil d’une rue de Bastia. Magnifique avancée qui ressemble à un instant d’éternité.

La maison France 5 : rendez-vous à la capitale !

Une vie violente, diffusion du mercredi 08 août 2018 à 02h50

La maison France 5 : rendez-vous à la capitale !

Une vie violente, diffusion du mardi 24 juillet 2018 à 03h40

La maison France 5 : rendez-vous à la capitale !

Une vie violente, diffusion du mercredi 27 juin 2018 à 01h15