Diffusions passées:

La maison France 5 : rendez-vous à la capitale !

Une histoire d’âme, diffusion du lundi 28 mai 2018 à 02h25

Viktoria, 40 ans, une très belle femme sensuelle, semble avoir perdu la raison. Epouse de notable, elle revit dans un long monologue les moments qui ont marqué son existence. Elle se perd dans ses souvenirs, ses rêves, ses espoirs déçus. Mais qui est vraiment Viktoria ? Tout ceci est-il bien réel ?... Critique : Avant cette adaptation pour la télévision, Sophie Marceau a joué au théâtre, déjà sous la direction de Bénédicte Acolas, ce monologue écrit par Ingmar Bergman en 1972 (dans la perspective d'un long métrage qui ne verra finalement jamais le jour). Elle y incarne Viktoria, belle femme de 40 ans issue de la bourgeoisie suédoise, qui, dans un flot de paroles ininterrompu, livre des bribes de sa vie, souvenirs lointains de soirées mondaines, de rencontres marquantes, de blessures d'enfance... Viktoria se parle à elle-même mais aussi à sa bonne, à son mari volage, à sa rivale auxquels elle prête sa voix. Dialogues fantasmatiques, errance intime : face à elle-même, Viktoria raconte une vie étouffée par le poids des convenances et une solitude dévorante qui l'ont inexorablement fait sombrer dans la folie. Pour entrer dans ce chaos mental très bergmanien, Bénédicte Acolas a fait table rase de sa mise en scène théâtrale minimaliste. Chaque souvenir, chaque état émotionnel vient cette fois trouver un écho illustratif, et d'un onirisme souvent forcé, dans le décor décrépit d'une vieille bâtisse labyrinthique. Puissant dans certaines scènes (la confrontation imaginaire avec le mari ou le père), le texte n'est pas toujours exempt d'une certaine lourdeur démonstrative, que tout le charme et la sincérité de Sophie Marceau ne suffisent pas à transcender. — Isabelle Poitte