Diffusions passées:

La maison France 5 : rendez-vous à la capitale !

Une femme disparaît, diffusion du jeudi 20 décembre 2018 à 22h35

Un des meilleurs Hitchcock, période anglaise, délicieux mélange d'humour et de suspense. La mise en scène (entièrement en studio) est brillantissime. Critique : | Genre : crime dans l'orient-express. Avant de partir aux Etats-Unis, Alfred Hitchcock s'amusait à faire de l'Agatha Christie. Sa miss Marple à lui s'appelle miss Froy et l'actrice, dame May Whitty, ressemble étonnamment à l'écrivaine britannique, avec sa physionomie de vieille dame indigne en tweed. L'action se déroule principalement à bord de l'Orient-Express : un complot entre voyageurs semble se tramer... Comme dans les romans de la reine du crime, les personnages secondaires, tous pittoresques, ont chacun une bonne raison de ne pas aider à la résolution de l'enquête. Après la disparition soudaine de miss Froy, une jeune fille se retrouvera seule à la chercher, envers et contre tous. Hitchcock est d'ailleurs plus intéressé par ses personnages que par l'intrigue, invraisemblable. On est en pleine comédie british, avec le gérant débordé, les deux hommes obligés de partager le même lit sous les yeux goguenards de la femme de chambre, les amants adultères, le musicien exalté... Le cinéaste ne lâche jamais ce ton désinvolte et amusé, même dans les scènes les plus dramatiques, comme celle de la bagarre avec le prestidigitateur où il convie une malle à double fond et une morsure à l'oreille. Il n'oublie pas non plus qu'en 1938, il doit soutenir l'entrée en guerre de l'Angleterre et donne le mauvais rôle à ­celui qui veut rester pacifiste. Tout le film est une dénonciation de la neutralité : Hitchcock, à travers son héroïne, exhorte tous ses personnages à prendre position et à oublier leur petit profit personnel. — Anne Dessuant