Diffusions passées:

La maison France 5 : rendez-vous à la capitale !

Omo Circus, diffusion du dimanche 11 juin 2017 à 00h45

Les habitants de l'Omo, région reculée du Grand Sud éthiopien, ont compris quel parti tirer de la curiosité de ceux qui viennent jusqu'à eux et se mettent en scène. -- Critique : L'Omo du titre est une vallée du sud de l'Ethiopie, célèbre pour avoir offert à la paléontologie moderne quelques beaux fossiles d'hominidés. Y vivent de l'élevage et de l'agriculture différentes tribus, qui voient aujourd'hui affluer dans leurs villages et sur leurs terres des touristes charmés par leurs beaux paysages et leurs modes de vie. Conscients de l'intérêt qu'ils éveillent chez leurs visiteurs, une partie des peuples de l'Omo tirent profit de leur venue, en exigeant qu'ils leurs versent quelques birrs (la monnaie éthiopienne) pour les prendre en photo. Et manifestent leur désapprobation quand certains se permettent de leur voler quelques clichés. C'est le cas du réalisateur Jean Queyrat, qui a découvert la vallée voilà une dizaine d'années et y a déjà tourné. Voir des hommes adresser à sa caméra des gestes peu amènes dans l'une des premières séquences de son Omo Circus inspire une gêne d'autant plus grande que son film n'explicite jamais la nature du rapport financier qui le lie à ceux qu'il représente. Que certains indigènes offrent aux étrangers l'image pittoresque qu'ils attendent, allant jusqu'à s'affubler d'ornements fantaisistes, on se dit que c'est de bonne guerre, même du bon commerce. « Sinistre mascarade », dénonce le commentaire d'une voix de comédien qui dit « je » en donnant à penser que c'est celle de Jean Queyrat lui-même. A mascarade, mascarade et demie, est-on tenté de lui répondre, tant ce dernier use d'artifices grossiers pour nous amener à déplorer cette forme d'acculturation (musiques dissonantes) et à nous réjouir de la préservation des traditions chez d'autres indigènes (musiques consonantes). Donnant peu la parole aux intéressés, Omo Circus cherche moins à comprendre, encore moins à s'interroger, qu'à imposer sa vision « occidentalo-centrée », voire rousseauiste d'un problème qu'il s'ingénie à simplifier. — François Ekchajzer