Diffusions passées:

La maison France 5 : rendez-vous à la capitale !

L’ultime question, diffusion du dimanche 11 juin 2017 à 02h35

Professeur de physique à l'université de Iéna, Sebastian est obsédé par les théories sur les mondes parallèles. Son camarade d'études, Oskar, a mieux réussi puisqu'il est devenu un brillant chercheur en physique fondamentale qui travaille sur l'accélérateur de particules du CERN, à Genève. Pour lui, les visions de son ami sont des balivernes. Les deux hommes ont l'occasion de confronter leurs thèses respectives aussi bien en privé que dans les médias. L'été venu, Sebastian, qui veut travailler sur une communication en toute sérénité, envoie sa famille en vacances. Accompagnant son fils Nick en voiture dans un camp scout, il fait une pause dans un restoroute alors que le garçon dort. A son retour, il découvre que Nick a disparu. A-t-il été enlevé ? Une voix inconnue demande bientôt à Sebastian de tuer un homme s'il veut revoir son fils... -- Critique : | Genre : tiré par les cheveux. Ça commence par un cours de physique quantique : l'ensemble des théories qui décrivent le comportement de l'infiniment petit, et selon lesquelles un atome peut se trouver dans un état superposé (intact et désintégré en même temps). Sebastian, professeur à l'université, est persuadé que l'on peut appliquer ce principe aux hommes : on pourrait être vivant dans un monde, et mort dans un autre. L'idée, passionnante, donne lieu à une scène vertigineuse. Lors d'un arrêt au restoroute, le héros laisse son fils dans la voiture, va aux toilettes, revient, et constate que le garçon a disparu. La réalité semble se dérober sous ses pieds, comme si, en un instant, il avait été aspiré dans un monde parallèle, où il n'aurait jamais eu d'enfant. Hélas, L'Ultime Question ouvre des pistes sans les explorer vraiment. Adaptation médiocre d'un roman de Juli Zeh, le film aurait pu être une intéressante réflexion morale : s'il existe plusieurs versions de nous, sommes-nous encore responsables de nos actes ? Dans les films de SF, l'hypothèse des réalités parallèles a donné naissance à bien meilleur. Ici, plus l'intrigue avance, plus les rebondissements sont tirés par les cheveux. Compte tenu des attentes, le dénouement s'avère particulièrement décevant. — Nicolas Didier