Diffusions passées:

La maison France 5 : rendez-vous à la capitale !

Les enfants, diffusion du jeudi 26 juillet 2018 à 22h25

Quand un homme et une femme amoureux ont déjà deux enfants chacun, l'histoire tourne à l'équation complexe... Chronique douce et légère de la famille recomposée, avec des acteurs au jeu nature et juste. Mention spéciale à Lanvin, fondant. Critique : Film de Christian Vincent (France, 2005). Scénario : Dan Franck et Ch. Vincent. 90 mn. Inédit. Avec Karin Viard, Gérard Lanvin, Brieuc Quiniou. Le genre : six, chiffre impair. Deux divorcés se rencontrent dans un appartement vide, celui que Jeanne, accorte agent immobilier, fait visiter à Pierre, bel indécis. Devenu son amant, c'est toujours à l'aube, avant le lever des enfants de Jeanne, qu'il quitte le domicile de celle-ci. Un matin, panne de réveil : ravie d'avoir été « chopée » par ses gosses, Jeanne leur présente le nouvel homme de sa vie, confiante en la formule magique : « Il a deux enfants du même âge que vous... » Dix ans après La Séparation, douloureuse soustraction, Christian Vincent filme une addition souriante - un plus un égale six -, alerte et bavarde, ensoleillée aussi, puisque la garde partagée inclut la moitié des vacances d'été. Recomposer une famille tient du chantier perpétuel, du casse-tête moderne, mais Christian Vincent n'en fait pas un drame, juste une chronique sur le ton, philosophe, de la comédie. Chamailleries à deux, à quatre ou à six, repas moins béats que dans les pubs pour les surgelés, mines renfrognées de pré-ados, caprices des plus petits au moment ô combien coton d'éteindre la télé : vraiment, on s'y croirait. Karin Viard endosse avec énergie les tailleurs de Jeanne, cheftaine de famille nombreuse le jour, souhaitant, la nuit (enfin !), venue ne jamais avoir eu d'enfants. A elle la meilleure réplique du film, véritable abrégé du fardeau parental : « Je rêve d'une vie sans céréales ! » En mâle qui fait du surplace à force de chercher la sienne, Gérard Lanvin prouve que la fragilité est son atout maître. Divorcé, père, compagnon et beau-père à la fois, il quête le mode d'emploi. Jeanne sera l'homme de la situation. Elle trouvera une solution qui ressemble au film : peut-être pas très ambitieuse, mais source garantie de plaisir. Guillemette Olivier-Odicino