Diffusions passées:

10 films sur le thème des funérailles

Discount, diffusion du dimanche 03 février 2019 à 23h10

Citoyenne, chaleureuse, traitant de sujets sociaux forts, cette comédie française à la Ken Loach fait un bien fou. Solidaires ! Critique : Ils s’appellent Christiane, Gilles, Emma, Alfred et Momo et sont caissiers dans un supermarché hard discount du Nord-Pas-de-Calais. Corvéables à merci, sous-payés, chronométrés jusque dans leur pause pipi, ils doivent tout de même garder le sourire, comme les y engage une affiche ridicule destinée au personnel. Et avec l’arrivée de caisses automatiques, ils sont menacés de licenciement… Ils décident alors de réagir : ils créent clandestinement un « discount » alternatif. Voilà une comédie sociale française à la Ken Loach, chaleureuse, entre énergie du désespoir et humour de résistance, à la manière de Raining Stones, avec son ­réconfortant système D contre la misère ordinaire. Pour son premier film, Louis-Julien Petit saisit, avec une mise en scène dynamique, la fraternité du prolétariat, la solidarité au quotidien, sans jamais tomber ni dans le misérabilisme, ni dans l’angélisme. A travers ces ­dindons de la farce économique qui se transforment en Robins des bois antigaspi indociles et tenaces, c’est bien la France d’aujourd’hui que raconte le jeune réalisateur : celle du ras-le-bol du surendettement, de la précarité de l’emploi ou du logement, quand la grande distribution s’engraisse et jette de la nourriture — en 2014, la loi tant attendue interdisant de jeter les invendus alimentaires n’avait pas encore été votée. La solidarité, elle, n’a pas de date de péremption.

10 films sur le thème des funérailles

Discount, diffusion du dimanche 13 janvier 2019 à 21h00

Citoyenne, chaleureuse, traitant de sujets sociaux forts, cette comédie française à la Ken Loach fait un bien fou. Solidaires ! Critique : | Genre : alimentation générale. Ils s'appellent Christiane, Gilles, Emma, Alfred et Momo et sont caissiers dans un supermarché hard discount du Nord-Pas-de-Calais. Corvéables à merci, sous-payés, chronométrés jusque dans leur pause pipi, ils doivent tout de même garder « la banane », comme les y engage une affiche ridicule destinée au personnel. Des raisons de sourire, ils en ont, c'est sûr : avec l'arrivée de caisses automatiques, ils sont menacés de licenciement... Ils décident de réagir : ils créent clandestinement un « discount alternatif »... Une vraie comédie sociale française à la Ken Loach ! Chaleureuse, populaire, entre énergie du désespoir et humour de résistance, à la manière de Raining Stones et son ­réconfortant système D contre la misère ordinaire. Pour son premier film, Louis-Julien ­Petit saisit, avec une mise en scène dynamique, la fraternité du prolétariat, la solidarité au quotidien, sans jamais tomber ni dans le misérabilisme, ni dans l'angélisme. A travers ces dindons de la farce économique qui se transforment en Robins des bois anti-gaspi indociles et tenaces, c'est bien la France d'aujourd'hui que raconte le jeune réalisateur : celle du ras-le-bol du surendettement, de la précarité de l'emploi ou du ­logement, quand la grande distribution s'engraisse et jette de la nourriture (au moment du film, la loi tant attendue interdisant de jeter les invendus alimentaires n'avait pas encore été votée). A la fin de ce feel good movie engagé (et interprété par des comédiens formidables !), Christiane la grande gueule a presque la banane. Elle et ses potes ont prouvé que la solidarité n'a pas de date de péremption. — Guillemette Odicino

10 films sur le thème des funérailles

Discount, diffusion du lundi 22 mai 2017 à 20h55

Christiane, Gilles, Alfred, Emma, Momo et Hervé travaillent dans un hard discount. Ils voient leur monde s'effondrer quand leur chef Sofia Benhaoui leur annonce que leur poste va être supprimé. Ils vont être remplacés par des caisses automatiques. Pas question de se laisser faire. Ils décident de dérober des marchandises sur le point d'être périmées pour les revendre à prix cassés auprès de personnes aux revenus modestes. C'est un succès. Ils récoltent plus de 10 000 euros. Mais quelqu'un a dû parler car la direction a vent de leur magasin éphémère. Gilles a un dernier plan pour que tout le monde s'en sorte... -- Critique : Cinq employés d'un supermarché hard discount traités comme des produits jetables décident de réagir... Citoyenne, chaleureuse, traitant de sujets sociaux forts, cette comédie française à la Ken Loach fait un bien fou. Solidaires !