Diffusions passées:

La maison France 5 : rendez-vous à la capitale !

Catholiques de France, La crise, 1962-2018, diffusion du samedi 15 décembre 2018 à 02h05

Saison : 1 - En perte d'influence sociale, politique et culturelle, impuissante à empêcher la déchristianisation, comment l'Eglise répond-elle aux enjeux majeurs de la France contemporaine ? Les espoirs portés par le Concile Vatican II, événement décisif de son histoire, résisteront-ils face aux séismes de Mai 68, de la libération des moeurs, de la loi Veil, jusqu'à celui, plus récemment, du mariage pour tous ? Pour les catholiques du XXIe siècle, quels sont les combats ultimes à mener ? Sur quels fronts se battent-ils pour résister à l'assaut du monde moderne alors qu'ils sont plus divisés que jamais ? Critique : Ce dernier volet de la trilogie sur les catholiques de France explore la crise profonde traversée par l’Eglise depuis les années 1960. Une crise que les réformes introduites lors du concile Vatican II devaient permettre d’éviter. Certes, la refonte de la liturgie avec des prêtres officiant face aux paroissiens, le remplacement du latin par le français, la disparition de l’antisémitisme dans les discours officiels actent la reconnaissance par l’Eglise de l’évolution de la société. Mais elle est incapable d’embrasser la libération des mœurs qui s’accélère au lendemain de Mai 1968. La rupture avec de nombreux pratiquants est inévitable. Ils désertent, déterminés à faire leurs choix en matière de sexualité, débarrassés de l’influence de l’Eglise. Le film permet de découvrir combien les catholiques, qui représentaient autrefois un continent, sont, aujourd’hui, morcelés en archipels. Pour autant, dans l’espace public, comme le souligne Valérie Manns, les catholiques arrivent toujours à mobiliser. Ainsi, en 1984, contre la loi Savary sur l’école. Ou, plus récemment, en 2013, lors des débats sur le mariage pour tous. Fragilisée par les scandales de pédophilie, l’Eglise peut-elle modifier son dogme pour répondre aux évolutions de la société ? En crise profonde, laissera-t-elle le champ libre à un mouvement identitaire radical, une minorité dans la minorité, dont l’influence s’est fait sentir jusqu’à l’élection présidentielle de 2017 ?

La maison France 5 : rendez-vous à la capitale !

Catholiques de France, La reconquête, 1905-1962, diffusion du samedi 08 décembre 2018 à 02h05

Saison : 1 - En 1905, avec la loi sur la laïcité, les catholiques de France sont privés du soutien et de la protection de l'Etat. Grands perdants de la bataille contre la République, ils ne s'avouent cependant pas vaincus. Fidèles à leur vocation de transformer le monde, leur stratégie de reconquête se tourne vers de nouveaux territoires : l'école, le social, le monde ouvrier. Si la Première Guerre mondiale ressoude le peuple français et permet de sortir de la «guerre des Deux France», l'Occupation dévoile des pages sombres de leur histoire. Georges Bernanos, Charles Péguy, Paul Claudel, François Mauriac, Maurice Denis, Francis Poulenc : à côté de figures d'artistes catholiques émerge celle de l'abbé Pierre. Critique : Dans ce deuxième volet de la trilogie consacrée aux catholiques de France, Valérie Manns décrit avec minutie la période allant de 1905 à 1962. Véritable coup de tonnerre pour les catholiques, la loi sur la laïcité entérine la défaite de l’Eglise catholique face à la République. Les crucifix sont enlevés des écoles, les établissements publics du culte sont ­dissous, les biens de l’Eglise sont inventoriés. Dans certains villages, le port de la soutane en public est interdit. Au nom de l’union sacrée visant à protéger la patrie, la guerre de 1914-1918 réconcilie les deux France, la catholique et la républicaine. En 1940, avec le régime de Vichy, la bourgeoisie catholique proche de l­’Action française tient sa revanche. Elle soutient l’antisémitisme et le conservatisme des politiques menées par le maréchal Pétain. Dès lors, certains fidèles s’éloigneront durablement de l’Eglise. Au cours de la deuxième moitié du xxe siècle, des tensions naissent au sein de l’Eglise, qui peine à adapter son dogme à la modernisation de la société. Ainsi, en 1954, le pape Pie XII somme les prêtres ouvriers de quitter les usines où ils travaillent, la vie ouvrière étant jugée incompatible avec la vie sacerdotale. Huit ans plus tard, les réformes décidées lors du concile Vatican II font penser qu’un ­renouveau est possible. La richesse des archives, le regard affûté des historiens et la narration plongent le spectateur dans cette histoire complexe, dense, et la réalisatrice a judicieusement entrecoupé ce récit de témoignages de croyants d’aujourd’hui.

Catholiques de France, La crise, 1962-2018, diffusion du dimanche 02 décembre 2018 à 22h40

Saison : 1 - En perte d'influence sociale, politique et culturelle, impuissante à empêcher la déchristianisation, comment l'Eglise répond-elle aux enjeux majeurs de la France contemporaine ? Les espoirs portés par le Concile Vatican II, événement décisif de son histoire, résisteront-ils face aux séismes de Mai 68, de la libération des moeurs, de la loi Veil, jusqu'à celui, plus récemment, du mariage pour tous ? Pour les catholiques du XXIe siècle, quels sont les combats ultimes à mener ? Sur quels fronts se battent-ils pour résister à l'assaut du monde moderne alors qu'ils sont plus divisés que jamais ? Critique : Le concile Vatican II, en 1962, devait signaler l’entrée de l’Eglise catholique dans la modernité. Mai 1968 balaye cet espoir. La libération des mœurs bouscule l’Eglise, qui pense encore pouvoir exercer une influence sur les corps des pratiquants.

La maison France 5 : rendez-vous à la capitale !

Catholiques de France, L’affrontement, 1789-1905, diffusion du samedi 01 décembre 2018 à 02h05

Saison : 1 - Du baptême de Clovis en l'an 498 à la Révolution française, la France est catholique : l'Eglise règne toute puissante sur les âmes et exerce un pouvoir absolu. En 1789, les catholiques subissent le plus grand traumatisme de leur histoire mais réussissent à se reconstruire. A la fin du XIXe siècle, la République victorieuse sonne le glas de leur influence politique. Majoritairement hostiles à la Modernité, comment les catholiques peuvent-ils retrouver leur place dans une France qui se laïcise à grande vitesse ? Critique : Seulement 3 % des Français se déclarent aujourd’hui catholiques pratiquants. En 1905, ils représentaient 95 % de la population. Comment expliquer cette perte d’influence ? Dans ce premier opus, la réalisatrice Valérie Manns explore la nature de l’affrontement entre l’Eglise et la République au cours du xixe siècle. Auparavant, entre le baptême de Clovis (498) et 1789, la religion façonne l’orga­nisation sociale du pays. Le pouvoir du monarque vient de Dieu, l’Eglise assiste les pauvres et les soigne. Les curés de campagne établissent l’état civil. Même le territoire s’en trouve dessiné — ainsi de la vigne que l’on plante dans toutes les ­régions pour fournir le vin de messe. La Révolution française va bouleverser l’ordre établi. L’homme peut désormais décider de son destin. Un sacrilège qui ébranle le clergé. Deux visions du monde s’affrontent alors ; l’Eglise tombe de son piédestal et perd de son autorité. Ce fantastique travail, à la fois minutieux et dense, s’appuie sur des archives soigneusement montées et travaillées, un commentaire écrit au cordeau et des entretiens avec les historiens. L’ensemble éclaire l’histoire de l’entrée de la France dans la modernité.

Catholiques de France, La reconquête, 1905-1962, diffusion du dimanche 25 novembre 2018 à 22h40

Saison : 1 - En 1905, avec la loi sur la laïcité, les catholiques de France sont privés du soutien et de la protection de l'Etat. Grands perdants de la bataille contre la République, ils ne s'avouent cependant pas vaincus. Fidèles à leur vocation de transformer le monde, leur stratégie de reconquête se tourne vers de nouveaux territoires : l'école, le social, le monde ouvrier. Si la Première Guerre mondiale ressoude le peuple français et permet de sortir de la «guerre des Deux France», l'Occupation dévoile des pages sombres de leur histoire. Georges Bernanos, Charles Péguy, Paul Claudel, François Mauriac, Maurice Denis, Francis Poulenc : à côté de figures d'artistes catholiques émerge celle de l'abbé Pierre. Critique : Entre la loi sur la laïcité de 1905 et le concile de Vatican II en 1962, l’Eglise catholique tente de conserver son influence en investissant le champ du social. Mais, sa compromission avec Vichy durant la Seconde guerre mondiale fait vaciller certains croyants.