Diffusions passées:

La maison France 5 : rendez-vous à la capitale !

Berlin 56, Episode 6, diffusion du jeudi 09 août 2018 à 22h35

Saison : 1 - Episode : 6 - Monika parvient à convaincre sa mère de la laisser ouvrir un cours de rock à l'école Galant. L'annonce provoque une affluence record, grâce à la renommée grandissante de la jeune fille parmi la jeunesse berlinoise. Elle confie aussi à Caterina qu'elle est enceinte et hésite à interrompre la grossesse clandestinement, comme le suggère Freddy. Le grand bal annuel de l'école approche. Caterina compte bien y annoncer les fiançailles d'Eva et du professeur Fassbender... Critique : Entre le rock'n'roll et la valse, le coeur des filles Schöllack balance toujours. Helga fait tout ce qu'elle peut pour ignorer l'homosexualité de son mari ; Eva hésite entre épouser son supérieur, un psychiatre, et fuir avec son amant footballeur ; Monika doit faire son choix entre son partenaire de danse, insaisissable, et le fils tourmenté d'un riche industriel. Comme leur mère Caterina, elles tanguent entre désirs et carcans, possibilité d'un avenir excitant et idée préconçue d'une vie bien rangée. Berlin 56, dans ces ultimes volets (trois à la suite, c'est un peu long), se concentre sur le destin sentimental de ses personnages et délaisse la réflexion historique qui la portait jusqu'ici. Sa mise en scène est parfois maniérée et son récit, excessi­vement romanesque, mais on se laisse ­séduire par la fraîcheur de son interpré­tation, et un scénario qui trouve un juste équilibre entre happy end et chute tragique. Une suite, qui se déroulera trois ans plus tard, en 1959, est en préparation. — Pierre Langlais

La maison France 5 : rendez-vous à la capitale !

Berlin 56, Episode 5, diffusion du jeudi 09 août 2018 à 21h45

Saison : 1 - Episode : 5 - Lors d'une balade nocturne, Monika a découvert le secret de Wolfgang, le mari d'Helga, et veut tout dire à sa soeur aînée. Mais Eva, la benjamine, déjà mise au courant par le psychiatre Fassbender, lui enjoint de garder le silence. Elle-même est déchirée par ce qu'elle perçoit comme un amour impossible avec Rudi. Freddy et Monika s'entraînent avec acharnement pour le championnat... Critique : Entre le rock'n'roll et la valse, le coeur des filles Schöllack balance toujours. Helga fait tout ce qu'elle peut pour ignorer l'homosexualité de son mari ; Eva hésite entre épouser son supérieur, un psychiatre, et fuir avec son amant footballeur ; Monika doit faire son choix entre son partenaire de danse, insaisissable, et le fils tourmenté d'un riche industriel. Comme leur mère Caterina, elles tanguent entre désirs et carcans, possibilité d'un avenir excitant et idée préconçue d'une vie bien rangée. Berlin 56, dans ces ultimes volets (trois à la suite, c'est un peu long), se concentre sur le destin sentimental de ses personnages et délaisse la réflexion historique qui la portait jusqu'ici. Sa mise en scène est parfois maniérée et son récit, excessi­vement romanesque, mais on se laisse ­séduire par la fraîcheur de son interpré­tation, et un scénario qui trouve un juste équilibre entre happy end et chute tragique. Une suite, qui se déroulera trois ans plus tard, en 1959, est en préparation. — Pierre Langlais

La maison France 5 : rendez-vous à la capitale !

Berlin 56, Episode 4, diffusion du jeudi 09 août 2018 à 20h55

Saison : 1 - Episode : 4 - En fouillant dans les vieilles photos de famille, Monika a trouvé la preuve que l'école de danse a bien été confisquée en 1936 à une famille juive, déportée, les Crohn, au profit de ses parents. Caterina obtient la confirmation de ce qu'elle se refusait à croire concernant son mari : Gerd Schöllack est vivant et s'est installé à Berlin-Est. Pendant ce temps, une idylle se noue entre Eva et Rudi, le jeune footballeur de l'Est. Monika propose à Freddy de se présenter avec elle au premier championnat de rock de Berlin. Le soir même, Joachim Franck est victime d'un accident de voiture... Critique : Entre le rock'n'roll et la valse, le coeur des filles Schöllack balance toujours. Helga fait tout ce qu'elle peut pour ignorer l'homosexualité de son mari ; Eva hésite entre épouser son supérieur, un psychiatre, et fuir avec son amant footballeur ; Monika doit faire son choix entre son partenaire de danse, insaisissable, et le fils tourmenté d'un riche industriel. Comme leur mère Caterina, elles tanguent entre désirs et carcans, possibilité d'un avenir excitant et idée préconçue d'une vie bien rangée. Berlin 56, dans ces ultimes volets (trois à la suite, c'est un peu long), se concentre sur le destin sentimental de ses personnages et délaisse la réflexion historique qui la portait jusqu'ici. Sa mise en scène est parfois maniérée et son récit, excessi­vement romanesque, mais on se laisse ­séduire par la fraîcheur de son interpré­tation, et un scénario qui trouve un juste équilibre entre happy end et chute tragique. Une suite, qui se déroulera trois ans plus tard, en 1959, est en préparation. — Pierre Langlais

La maison France 5 : rendez-vous à la capitale !

Berlin 56, Episode 6, diffusion du dimanche 17 juin 2018 à 17h40

La maison France 5 : rendez-vous à la capitale !

Berlin 56, Episode 5, diffusion du dimanche 17 juin 2018 à 16h55

La maison France 5 : rendez-vous à la capitale !

Berlin 56, Episode 4, diffusion du dimanche 17 juin 2018 à 16h05

La maison France 5 : rendez-vous à la capitale !

Berlin 56, Episode 3, diffusion du dimanche 17 juin 2018 à 15h20

Saison : 1 - Episode : 3 - Monika, tétanisée, se laisse emmener au cinéma par Joachim Franck avec la bénédiction de Caterina. Mais une fois dans la salle, elle lui porte un coup de couteau. Pendant ce temps, Helga, cruellement déçue par la vie conjugale, tente de donner le change en jouant les maîtresses de maison parfaites. Eva, qui marque des points auprès de son psychiatre, est déstabilisée par la rencontre avec un jeune sportif de Berlin-Est, dont l'épouse est internée à la clinique. D'autant que, non loin de chez lui, elle a croisé un homme qui ressemble trait pour trait à Gerd Schöllack, le père disparu. Un peu plus tard, un inconnu révèle à Monika que ses parents ne sont pas les propriétaires de l'école depuis trois générations, contrairement à ce que prétend Caterina... Critique : L'école de danse de la famille Schöllack est l'une des plus renommées du Berlin de 1956. Caterina, sa propriétaire sévère et vieux jeu, est secondée par ses filles. Trois jeunes femmes qu'elle mène à la baguette, et pour lesquelles elle n'a qu'une obsession : de bons mariages. Helga va épouser un futur procureur et Eva fait de l'oeil au chef de la clinique psychiatrique où elle travaille. Monika, en revanche, refuse de rentrer dans le rang. Aussi indépendante qu'incertaine, intriguée par les secrets que semble cacher sa mère, elle va s'épanouir loin des fourneaux, sur les pistes des clubs de rock... Sous sa mise en scène classique, Berlin 56 révèle un portrait touchant, impeccablement incarné, d'une génération sacrifiée. Celui d'une jeunesse contrainte de porter le poids des crimes de ses parents — il y a de terribles squelettes dans les placards de l'école de danse — et bientôt frappée par l'austérité de la guerre froide. Les filles Schöllack sont tiraillées entre tradition et modernité, écrasées par l'ambition de leur mère, brutalisées par des hommes aussi perdus qu'elles. La libération de Monika, dingue de « musique de nègre » et de « danse obscène », sera particulièrement réjouissante. — Pierre Langlais

La maison France 5 : rendez-vous à la capitale !

Berlin 56, Episode 2, diffusion du dimanche 17 juin 2018 à 14h20

Saison : 1 - Episode : 2 - Monika révèle à sa mère et à sa soeur que Joachim Franck l'a violée le soir du mariage. Mais quand Caterina se rend chez les Franck pour demander réparation, le jeune homme accuse Monika de s'être jetée sur lui. Sa mère s'étant une fois de plus retournée contre elle, Monika pense au pire. Seul le soutien de Fritz Assmann, ami de la famille qui seconde Caterina à l'école de danse, empêche la jeune fille de commettre l'irréparable. Fritz intercède pour que Monika, excellente danseuse, se voie confier le cours des débutants. Elle revoit ainsi régulièrement Freddy, qui l'invite un soir à le suivre dans le club de rock qu'il fréquente... Critique : L'école de danse de la famille Schöllack est l'une des plus renommées du Berlin de 1956. Caterina, sa propriétaire sévère et vieux jeu, est secondée par ses filles. Trois jeunes femmes qu'elle mène à la baguette, et pour lesquelles elle n'a qu'une obsession : de bons mariages. Helga va épouser un futur procureur et Eva fait de l'oeil au chef de la clinique psychiatrique où elle travaille. Monika, en revanche, refuse de rentrer dans le rang. Aussi indépendante qu'incertaine, intriguée par les secrets que semble cacher sa mère, elle va s'épanouir loin des fourneaux, sur les pistes des clubs de rock... Sous sa mise en scène classique, Berlin 56 révèle un portrait touchant, impeccablement incarné, d'une génération sacrifiée. Celui d'une jeunesse contrainte de porter le poids des crimes de ses parents — il y a de terribles squelettes dans les placards de l'école de danse — et bientôt frappée par l'austérité de la guerre froide. Les filles Schöllack sont tiraillées entre tradition et modernité, écrasées par l'ambition de leur mère, brutalisées par des hommes aussi perdus qu'elles. La libération de Monika, dingue de « musique de nègre » et de « danse obscène », sera particulièrement réjouissante. — Pierre Langlais

La maison France 5 : rendez-vous à la capitale !

Berlin 56, Episode 1, diffusion du dimanche 17 juin 2018 à 13h35

Saison : 1 - Episode : 1 - Berlin, en 1956. Renvoyée de l'Institut des arts ménagers, Monika Schöllak tente de se jeter du métro qui la ramène chez elle, mais en est empêchée par un jeune inconnu. Chez elle, elle est accueillie par les remontrances méprisantes de sa mère, Caterina. Depuis le départ pour le front d'un époux dont elle n'a plus eu de nouvelles, cette dernière tient d'une main de fer ses trois filles et son école de danse de salon, sur le Kurfürstendamm. Caterina désespère de trouver une situation à Monika mais les perspectives de mariage de ses autres filles la rendent plus optimiste. Elle oblige Joachim Franck, fils d'un riche industriel, à accompagner Monika au mariage de Helga. Le jour dit, Monika découvre que son sauveur du métro, Freddy, fait partie de l'orchestre. Son embarras se change en ravissement lorsqu'il se lance dans un rock endiablé... Critique : L'école de danse de la famille Schöllack est l'une des plus renommées du Berlin de 1956. Caterina, sa propriétaire sévère et vieux jeu, est secondée par ses filles. Trois jeunes femmes qu'elle mène à la baguette, et pour lesquelles elle n'a qu'une obsession : de bons mariages. Helga va épouser un futur procureur et Eva fait de l'oeil au chef de la clinique psychiatrique où elle travaille. Monika, en revanche, refuse de rentrer dans le rang. Aussi indépendante qu'incertaine, intriguée par les secrets que semble cacher sa mère, elle va s'épanouir loin des fourneaux, sur les pistes des clubs de rock... Sous sa mise en scène classique, Berlin 56 révèle un portrait touchant, impeccablement incarné, d'une génération sacrifiée. Celui d'une jeunesse contrainte de porter le poids des crimes de ses parents — il y a de terribles squelettes dans les placards de l'école de danse — et bientôt frappée par l'austérité de la guerre froide. Les filles Schöllack sont tiraillées entre tradition et modernité, écrasées par l'ambition de leur mère, brutalisées par des hommes aussi perdus qu'elles. La libération de Monika, dingue de « musique de nègre » et de « danse obscène », sera particulièrement réjouissante. — Pierre Langlais

La maison France 5 : rendez-vous à la capitale !

Berlin 56, Episode 6, diffusion du dimanche 23 avril 2017 à 03h25

Saison : 1 - Episode : 6/6 - Monika parvient à convaincre sa mère de la laisser ouvrir un cours de rock à l'école Galant. L'annonce provoque une affluence record, grâce à la renommée grandissante de la jeune fille parmi la jeunesse berlinoise. Elle confie aussi à Caterina qu'elle est enceinte et hésite à interrompre la grossesse clandestinement, comme le suggère Freddy. Le grand bal annuel de l'école approche. Caterina compte bien y annoncer les fiançailles d'Eva et du professeur Fassbender... -- Critique : Entre le rock'n'roll et la valse, le coeur des filles Schöllack balance toujours. Helga fait tout ce qu'elle peut pour ignorer l'homosexualité de son mari ; Eva hésite entre épouser son supérieur, un psychiatre, et fuir avec son amant footballeur ; Monika doit faire son choix entre son partenaire de danse, insaisissable, et le fils tourmenté d'un riche industriel. Comme leur mère Caterina, elles tanguent entre désirs et carcans, possibilité d'un avenir excitant et idée préconçue d'une vie bien rangée. Berlin 56, dans ces ultimes volets (trois à la suite, c'est un peu long), se concentre sur le destin sentimental de ses personnages et délaisse la réflexion historique qui la portait jusqu'ici. Sa mise en scène est parfois maniérée et son récit, excessi­vement romanesque, mais on se laisse ­séduire par la fraîcheur de son interpré­tation, et un scénario qui trouve un juste équilibre entre happy end et chute tragique. Une suite, qui se déroulera trois ans plus tard, en 1959, est en préparation. — Pierre Langlais