La maison France 5 : rendez-vous à la capitale !

Echappées belles, Week-end sur la côte d’Albâtre, diffusion du samedi 26 mai 2018 à 20h55 sur la chaine France 5

Tirant son nom de la couleur dont les falaises de craie se drapent près de la mer, la côte d'Albâtre court du Havre au Tréport via Dieppe et Fécamp. Tiga part à la rencontre de ceux qui font vivre ce coin de Normandie. Au sommaire : Les passionnés des falaises. - Les villas de la côte d'Albâtre. - Les hommes du port. - La vallée du verre. - Le lycée des métiers de la mer. - Le débarquement raté.

Magazine de découvertes sur France 5
Présenter par : Tiga
90 minutes
Tout public

Prochaines diffusions de votre programme Echappées belles:

La maison France 5 : rendez-vous à la capitale !

Echappées belles, Mexique, escale au Yucatan, diffusion du samedi 26 mai 2018 à 22h25

Saison : 12 - Le Yucatana a plusieurs visages que Sophie Jovillard invite à découvrir cette semaine en sa compagnie. De Tulum à Mérida et Cancun, la journaliste sillonne un territoire très marqué par le poids de l'histoire. Au sommaire : Cancun, au-delà du spring break. - Maya business. - Plongée(s). - Musica maestro ! - La charreria, le rodéo mexicain. - La réserve naturelle Sian Ka'an.

La maison France 5 : rendez-vous à la capitale !

Echappées belles, Destination Corée du Sud !, diffusion du dimanche 27 mai 2018 à 10h25

Jérôme Pitorin découvre cette semaine la Corée du Sud, de la modernité high-tech de Séoul aux paysages ancestraux et aux vestiges d'un patrimoine jalousement perpétué par ses habitants. Au sommaire : Ils sont fous ces Coréens. - Grandeur nature. - Korea on Ice. - A la pointe de la technologie. - Gangnam style. - La Corée des îles. Critique : Si trouver des périphrases pour désigner un pays devenait un sport, Echappées belles serait no 1. Pour cet épisode, exit la Corée du Sud, bonjour le « Pays du matin calme », formule qui semble vénérée par ses réalisateurs tant elle y est répétée inlassablement. Lunettes de soleil vissées sur le nez, Jérôme Pitorin se promène donc en Corée du Sud, de Séoul, capitale surpeuplée et bouillonnante, aux campagnes de la péninsule et leurs rizières. Car, et la révélation étonnera le globe-trotteur le plus rodé, le pays se situe « entre tradition et modernité ». Visite du fameux musée des Toilettes, interview d’un inventeur de robots et d’une cuisinière traditionnelle : Jérôme Pitorin bondit de faits typiques en coutumes sans en explorer les origines. Pour lui, tout n’est qu’exotisme, de la tyrannie de la beauté qui règne dans le pays jusqu’à l’épuisement des Coréens qui se doivent d’être productifs. « Ici, on travaille peu, comparé à la France. On vient de passer de la semaine de 68 à 52 heures », ironise un guide. Alors, on s’amuse de voir les Coréens payer pour briser de l’électroménager dans le but de se détendre après le boulot. On se divertit devant ces gamins stars de groupes de K-pop dont la vie intime est gérée à la minute près par un manager despotique. Malgré tout, la carte postale se laisse regarder pour ses paysages ruraux méconnus.

Diffusions passées:

La maison France 5 : rendez-vous à la capitale !

Echappées belles, Le Périgord des gourmets, diffusion du dimanche 20 mai 2018 à 10h25

Tiga découvre le Périgord, des cuisines des châteaux forts au marché de Sarlat en passant par le coeur du vignoble de Monbazillac. Au sommaire : La Dordogne, rivière mystérieuse. - Caviar, l'autre or noir du Périgord. - Oie contre canard, le match. - La renaissance de Saint-Pierre-de-Frugie. - Des fermes pas comme les autres. - Le Périgord, territoire de chasse. Critique : Un antique camion transformé en food-truck, des vaches en résine, une table d’hôtes qui sert un repas médiéval… Conduit avec enthousiasme par Tiga, ce numéro part aux quatre coins du Périgord pour dénicher une foultitude de bonnes adresses, au risque de s’apparenter à un dépliant publicitaire. Les quelques haltes gourmandes ne suffisent guère à dresser un portrait du Périgord gastronomique. Et on regrette que certaines rencontres, au demeurant sympathiques, frisent l’anecdotique. La balade reste toutefois agréable, et on grapille, çà et là, quelques informations. On apprend que l’emblématique canard a fait son entrée sur le marché régional il y a seulement une trentaine d’années, que l’on peut produire du caviar de manière écologique (et que, avant les années 1920, les œufs des esturgeons nourrissaient les poules !), ou que les habitants de Saint-Pierre-de-Frugie ont tout à gagner des pratiques écolos de leur village… Une incursion au fil de l’eau nous donne droit à un bref moment de poésie : « La Dordogne, c’est un peu mon psy », confie un artiste peintre.

La maison France 5 : rendez-vous à la capitale !

Echappées belles, Week-end à Moscou, diffusion du samedi 19 mai 2018 à 22h25

Saison : 12 - Le temps d'un week-end, Jérôme Pitorin découvre la capitale russe. Il débute son séjour devant le café Pouchkine, où l'attend Pierre-Christian Brochet, journaliste et éditeur de guides de voyage, installé à Moscou depuis 27 ans. Au sommaire : Balades moscovites. - Moscou à l'ouest. - Nostalgie soviétique. - Au coeur de la Russie orthodoxe. - La beauté selon les Russes. - Les Russes, esthètes du cirque.

La maison France 5 : rendez-vous à la capitale !

Echappées belles, Destination Corée du Sud !, diffusion du samedi 19 mai 2018 à 20h55

Jérôme Pitorin découvre cette semaine la Corée du Sud, de la modernité high-tech de Séoul aux paysages ancestraux et aux vestiges d'un patrimoine jalousement perpétué par ses habitants. Au sommaire : Ils sont fous ces Coréens. - Grandeur nature. - Korea on Ice. - A la pointe de la technologie. - Gangnam style. - La Corée des îles. Critique : De Séoul, capitale coréenne surpeuplée, aux rizières des terres, Jérôme Pitorin bondit de coutumes en faits de société sans les expliquer. Les paysages ruraux du Pays du matin calme, périphrase serinée pendant tout le magazine, valent le détour.

La maison France 5 : rendez-vous à la capitale !

Echappées belles, Week-end à Lisbonne, diffusion du dimanche 13 mai 2018 à 10h25

Idéale pour un week-end dépaysant, Lisbonne, la ville aux sept collines, se découvre à bord d'un de ses trams vintage ou à pied, au rythme de ses habitants et de ses ruelles, qu'on dirait figées dans le temps. Au sommaire : Lisbonne et ses vieux métiers. - Lisbonne tournée vers la mer. - Portrait du chef Nuno Queiroz Ribeiro. - Le fado. - Les mystères de Sintra. - L'amour du cheval lusitanien.