Diffusions passées:

La maison France 5 : rendez-vous à la capitale !

Les petits meurtres d’Agatha Christie, Je ne suis pas coupable, diffusion du samedi 22 septembre 2018 à 00h25

Des lettres anonymes avertissent le commissaire Larosière du meurtre imminent d'une riche suffragette, qui utilise sa fortune pour faire avancer la cause des femmes. Envoyé sur place, Lampion ne parvient pas à éviter le drame. Son supérieur entre alors en scène et soupçonne la fille de la militante... Critique : Ami d’enfance de l’inspecteur Lampion, Louis Servais se tourmente pour sa richissime patronne, veuve enjouée et féministe acharnée. Brandissant une lettre anonyme qui prédit un meurtre, le dévoué secrétaire supplie Lampion et Larosière de venir enquêter. Les policiers gagnent incognito le domaine où Madame réunit ses amies. Dans cet aréopage d’ardents laudateurs du « sexe faible », les fins limiers prospectent. Leur surveillance ne peut empêcher la maîtresse de céans de s’écrouler, empoisonnée. Cette adaptation des aventures d’Hercule Poirot rivalise de bons mots et de non-sens désopilants. L’atypique duo d’enquêteurs, qui œuvre en lieu et place de Poirot, peaufine sa complémentarité, travesti en mari et femme pour l’occasion ! Grimé en théoricienne de la condition féminine, Marius Colucci, jamais grotesque, cache sous sa maladresse des finesses de jeu inégalées. Et Antoine Duléry, désinvolte coureur, doit ravaler ses perversités pour encourager son cher et tendre Lampion à s’immerger dans son rôle de suffragette. Douloureuse métamorphose pour le plus rétro des machos policiers, dont on prise l’élégante arrogance des années 1930.

La maison France 5 : rendez-vous à la capitale !

Les petits meurtres d’Agatha Christie, Un meurtre est-il facile ?, diffusion du samedi 15 septembre 2018 à 00h30

Avril accepte la demande en mariage d'un homme plus âgé qu'elle, un riche industriel. Emile Deboucke dirige les filatures du même nom. Mais bientôt, une série de meurtres à l'usine gâche les fiançailles. Laurence croit le grand patron capable de tuer. Avril le défend avec sa fougue habituelle... Critique : La proposition relève de l'offre saugrenue. Après la publication d'un article élogieux sur ses filatures, la journaliste Alice Avril reçoit la visite inopinée de l'industriel Emile Deboucke, qui la presse de l'épouser. La pétulante rédactrice tergiverse. Elle ignore que deux employés des usines Deboucke ont trépassé dans d'étranges circonstances. Dépêché chez le magnat du textile, le commissaire Laurence découvre que le vieil entrepreneur n'inspire pas le plus grand respect. Exportant une histoire typiquement anglaise, pleine de ragots de rombières pittoresques, dans l'univers musclé des filatures nordistes, ce nouvel épisode des Petits Meurtres d'Agatha Christie ajoute une pincée de revendications sociales au suspense policier. Comme souvent dans ces enquêtes à l'ancienne, l'intrigue rebondit au gré des péripéties subies par les héros. Nantie d'un futur mari opulent, la plumitive Avril esquisse un étonnant pas de côté... Singeant la pose altière des femmes du monde et s'entraînant à la diction pincée, Blandine Bellavoir étincelle dans ses soieries. Face à elle, l'inoxydable Philippe Nahon campe un rugueux patron, à la jactance irrésistible. Ses désopilantes passes d'armes avec Samuel Labarthe constituent les morceaux de choix de ce téléfilm. — Hélène Rochette

La maison France 5 : rendez-vous à la capitale !

Les petits meurtres d’Agatha Christie, Je ne suis pas coupable, diffusion du vendredi 14 septembre 2018 à 22h45

La maison France 5 : rendez-vous à la capitale !

Les petits meurtres d’Agatha Christie, La mystérieuse affaire de Styles, diffusion du vendredi 14 septembre 2018 à 21h00

Emilie Beauregard, soixante ans, propriétaire d'un hôtel thalasso de luxe, a épousé un beau masseur de 30 ans. Lorsqu'elle meurt empoisonnée, tous soupçonnent son jeune mari. Mais pour Laurence, cette solution semble trop évidente. Alors qu'Alice retrouve sa mère, Laurence s'apprête à fêter ses 50 ans... Critique : A la tête d'un chic établissement de thalassothérapie au Touquet, Emilie Beauregard a trouvé mieux que la fontaine de jouvence : un mari de trente ans son cadet, dont les mains d'or lui assurent de merveilleux massages quotidiens. Inquiète de l'emprise exercée par l'éphèbe sur sa patronne, une fidèle employée tente d'alerter le commissaire Laurence. En vain : quelques jours plus tard, Emilie est retrouvée morte, empoisonnée, au grand désespoir d'Alice, l'intrépide journaliste venue enquêter sur les lieux. Plus question pour elle de quitter l'hôtel avant d'avoir élucidé le mystère... La Mystérieuse Affaire de Styles est le premier roman d'Agatha Christie et, aussi, la première apparition de son limier fétiche, Hercule Poirot, ici dignement remplacé par le duo Laurence/Alice. Plus que l'intrigue, un rien languissante et prévisible, c'est encore une fois le charme très fifties des personnages qui pimente le séjour, entre cure de remise en forme, bouillon d'onze heures et chamboulements personnels. Laurence le séducteur aborde avec une angoisse mal dissimulée le virage de la cinquantaine, et Alice, abandonnée à la naissance, fait une découverte renversante sur ses origines... Seule la pimpante et toujours craquante Marlène, secrétaire tout en blondeur et sourires hollywoodiens, échappe au coup de mou existentiel. — Isabelle Poitte

La maison France 5 : rendez-vous à la capitale !

Les petits meurtres d’Agatha Christie, Le crime ne paie pas, diffusion du samedi 08 septembre 2018 à 00h25

Sale ambiance au cabaret l'Eden. Une des serveuses a été assassinée, et le patron enlevé par des inconnus. Avril, qui a toujours rêvé de chanter sur scène, veut saisir sa chance. Laurence, quant à lui, ne décolère pas : la police des polices le soupçonne d'être un ripou et veut lui retirer l'enquête... Critique : Alors que le corps d'une jeune femme vient d'être découvert dans un sous-bois, le commissaire Laurence est soupçonné d'être impliqué dans les trafics d'un proxénète... Il entame son investigation sous la surveillance d'un rond-de-cuir de l'Inspection générale des services. Ultime motif d'agacement, Alice Avril, reporter à La Voix du Nord, a appris avant la police qu'une serveuse du cabaret L'Eden s'est volatilisée. Cet opus transforme l'assassinat d'un riche négociant en affaire de chantage dans le milieu de la nuit. Habilement préservé, le suspense culmine quand le patron du café-concert est victime d'un en­lèvement. L'originalité des suspects, tous liés au monde factice du music-hall, pimente l'épisode. Métamorphosée en barmaid court-vêtue, la pétulante Alice Avril s'enhardit à pousser la chansonnette. Au mieux de sa forme, le commissaire, mis à pied et arrêté, résout une partie de l'énigme derrière les barreaux, armé de son seul raisonnement dialectique, en digne héritier d'Hercule Poirot. — Hélène Rochette

La maison France 5 : rendez-vous à la capitale !

Les petits meurtres d’Agatha Christie, Un meurtre est-il facile ?, diffusion du vendredi 07 septembre 2018 à 22h50

La maison France 5 : rendez-vous à la capitale !

Les petits meurtres d’Agatha Christie, Meurtres en solde, diffusion du vendredi 07 septembre 2018 à 21h00

Au Bon Temps, célèbre grand magasin et temple de la consommation, c'est la période des soldes, mais aussi du crime. Son propriétaire, Simon Krepps, a été retrouvé assassiné un matin, à l'ouverture de l'établissement. Alice Avril ne peut aider Laurence dans son enquête car elle est devenue amnésique... Critique : Le commissaire Laurence encaisse le choc : il vient d'apprendre qu'il a un fils de 20 ans. Et il doit en plus résoudre deux meurtres et comprendre la mystérieuse amnésie d'Alice... Un épisode savoureux et riche en surprises, adapté du Noël d'Hercule Poirot.

La maison France 5 : rendez-vous à la capitale !

Les petits meurtres d’Agatha Christie, Le crime ne paie pas, diffusion du vendredi 31 août 2018 à 22h50

La maison France 5 : rendez-vous à la capitale !

Les petits meurtres d’Agatha Christie, Drame en trois actes, diffusion du vendredi 31 août 2018 à 21h00

Le mois d'août s'annonce sinistre pour Alice. Ne pouvant se payer des vacances pour cause de découvert à la banque, elle décide de prendre des cours de théâtre. Quelle n'est pas sa stupéfaction de découvrir le visage du professeur de théâtre : un sosie de Swan Laurence. Un crime endeuille les répétitions... Critique : Faute d’argent pour s’offrir un séjour au soleil, Alice Avril occupe ses vacances en prenant des cours de théâtre. Des moments de détente relative : l’apprentie comédienne doit composer avec la présence de Léon, un collègue journaliste d’une muflerie sans égale, puis surmonter le choc de l’apparition de Michel Herbert, le nouveau professeur d’art dramatique. Celui-ci se révèle le parfait sosie du commissaire Laurence. Ne manque plus qu’un meurtre pour parfaire le tableau… Or, voilà que Léon s’effondre devant la petite troupe réunie autour d’un verre, ­faisant d’Alice une suspecte idéale. Libre adaptation du roman Three Act Tragedy (1934), cet épisode doit sa saveur particulière à l’affrontement entre le froid commissaire Laurence et son double, cabotin obséquieux qui ne tarde pas à faire les yeux doux à la délicieuse Marlène. Le limier laissera-t-il sa secrétaire lui échapper ou fendra-t-il enfin l’armure ? Si l’enquête manque sérieusement de rythme, elle fait la part belle aux comédiens (Dominique Reymond et Nicolas Marié en tête), qui s’amusent visiblement beaucoup dans cette caricature mordante du microcosme théâtreux.

La maison France 5 : rendez-vous à la capitale !

Les petits meurtres d’Agatha Christie, Cartes sur table, diffusion du vendredi 16 février 2018 à 22h35

Le commissaire Laurence et Alice sont invités à dîner par un étrange collectionneur, dénommé Shaïtana. Celui-ci éprouve une véritable fascination pour les assassins. Il souhaite présenter à ses invités quatre meurtriers qui ont réussi, selon lui, le crime parfait. A chaque fois, les coupables ont réussi à ne pas se faire prendre, et leur crime est resté impuni. Mais au cours de cette étrange soirée, Shaïtana s'écroule. Il semble que l'hôte de Laurence et Alice ait été assassiné. Mais laquelle des personnes présentes ce soir est le coupable ? Un jeu de piste commence, si embrouillé que le commissaire Laurence lui-même va se retrouver accusé de meurtre...