Diffusions passées:

La maison France 5 : rendez-vous à la capitale !

Les petits meurtres d’Agatha Christie, Pension Vanilos, diffusion du lundi 19 novembre 2018 à 21h10

Saison : 2 - Episode : 8 - La soeur de Marlène tient une pension pour étudiants, qui s'avère être le théâtre d'événements très inquiétants. Une des jeunes pensionnaires a en effet été assassinée. Laurence découvre bientôt que l'établissement pourrait être la plaque tournante d'un important réseau de drogue. Mais comment le prouver, alors que Marlène, d'ordinaire douce et adorable, défend bec et ongles sa chère soeur, quant à elle plutôt revêche ? L'enquête s'annonce difficile. Tandis qu'Avril s'installe à la pension Vanilos, en se faisant passer pour une apprentie dactylo, la vie de Marlène ne tarde pas à être menacée...

La maison France 5 : rendez-vous à la capitale !

Les petits meurtres d’Agatha Christie, Le miroir se brisa, diffusion du vendredi 09 novembre 2018 à 22h50

Saison : 2 - Episode : 18 - La célèbre actrice Blanche Dulac échappe de peu à une tentative de meurtre sur le tournage de son dernier film. Le commissaire Laurence doit à tout prix découvrir qui en veut à cette vedette du 7e art. Or, le docteur Maillol, l'amour de sa vie, vient de mourir dans un accident d'avion. Le commissaire Laurence sombre dans une grave dépression. De son côté, le docteur personnel de Blanche Dulac, Jacques Metchikoff, un Suisse, conclut à l'assassinat par empoisonnement d'un figurant. En toute discrétion, il prescrit au commissaire un remontant qui se révèle extrêmement efficace, mais aussi très addictif. Alice devient l'assistante du photographe de plateau pour enquêter incognito. Marlène est engagée comme doublure de la comédienne...

La maison France 5 : rendez-vous à la capitale !

Les petits meurtres d’Agatha Christie, Un meurtre en sommeil, diffusion du samedi 27 octobre 2018 à 00h20

Saison : 1 - Episode : 10 - Sacha, 20 ans, s'échappe de l'hôpital psychiatrique où elle était enfermée et se cache dans une maison isolée. Dès le premier soir, elle est victime d'une terrible hallucination : elle a la vision du corps d'une femme ensanglantée au bas de l'escalier. La maison a-t-elle été le théâtre d'un drame atroce ou Sacha est-elle reprise par ses crises de démence ? Quel est le lien entre l'assassinat d'une femme non loin de là et la présence dans la région de cette demoiselle très perturbée ? C'est la nouvelle passion de l'inspecteur Lampion pour la psychanalyse qui permettra au commissaire Larosière, pourtant très sceptique au sujet des méandres de l'inconscient, de dénouer les fils de cette étrange affaire...

La maison France 5 : rendez-vous à la capitale !

Les petits meurtres d’Agatha Christie, Un cadavre sur l’oreiller, diffusion du samedi 20 octobre 2018 à 00h20

Après une nuit très arrosée, le commissaire Larosière se réveille avec le cadavre d'une femme dans son lit. Il n'a aucun souvenir du drame et réalise qu'il est le suspect numéro un d'une affaire de meurtre. D'autant plus que la jeune fille travaillait dans une maison close fréquentée par le commissaire... Critique : Après une soirée bien arrosée, le commissaire Larosière se réveille dans son lit à ­côté du cadavre d'une femme légèrement vêtue, visiblement morte par strangulation. Le policier fêtard et adepte des plaisirs tarifés n'a pas la moindre idée de ce qui a pu se passer. Immédiatement jeté en prison par un commissaire Deville très pressé de reprendre sa partie de golf, Larosière ne peut compter que sur son fidèle Lampion pour le sortir de ce mauvais pas... Bonne idée que de transposer cette enquête dans une maison close : Larosière, séducteur esthète, y évolue comme un poisson dans l'eau, tandis que le facétieux Lampion lorgne sur les charmes du pianiste. Grâce à de jolis personnages féminins aux reparties aussi piquantes que celles de ces messieurs... on oublie les longueurs de l'intrigue, voire une légère impression de routine. — Isabelle Poitte

La maison France 5 : rendez-vous à la capitale !

Les petits meurtres d’Agatha Christie, Un meurtre en sommeil, diffusion du vendredi 12 octobre 2018 à 22h45

Sacha, 20 ans, s'échappe de l'hôpital psychiatrique où elle était enfermée et se cache dans une maison isolée. Dès le premier soir, elle est victime d'une terrible hallucination : elle a la vision du corps d'une femme ensanglantée au bas de l'escalier. Larosière et Lampion ont du pain sur la planche... Critique : Une pianiste s'évade de l'hôpital psychiatrique ; un assassinat est déguisé en suicide : tels sont les ingrédients de cette avant-dernière enquête de la série. La complicité du tandem produit, une nouvelle fois, de savoureux moments comiques avec, comme prétexte, leur découverte de la psychanalyse par l'entremise d'une disciple particulièrement désinhibée du docteur Freud. Larosière, en bon macho, résiste tant bien que mal à cette « saloperie pour bonnes femmes », quand Lampion se promène sur les scènes de crime avec la Psychopathologie de la vie quotidienne dans sa poche ­revolver. A bon escient : grâce à l'exploration de l'inconscient, l'inspecteur résoudra cette ténébreuse affaire, filmée astucieusement à coups d'effets baroques comme un pastiche des polars giallo de Mario Bava. Si le rythme avait été un peu plus dynamique, ce Petit Meurtre aurait été presque parfait. — Samuel Douhaire

La maison France 5 : rendez-vous à la capitale !

Les petits meurtres d’Agatha Christie, L’homme au complet marron, diffusion du vendredi 12 octobre 2018 à 21h00

Mortellement touchée par balles, Nadine, un agent des services secrets français, a tout juste le temps de se rendre chez le commissaire Laurence, un ancien ami, avant de mourir. Elle pensait avoir identifié le fameux «Colonel», chef d'un réseau qui fournit des renseignements à l'Union soviétique... Critique : Cet épisode des Petits Meurtres... offre à Samuel Labarthe de se grimer en secrétaire manucurée pour infiltrer les renseignements russes. Le comédien se lâche dans cette comédie d’espionnage.

La maison France 5 : rendez-vous à la capitale !

Les petits meurtres d’Agatha Christie, Le flux et le reflux, diffusion du samedi 06 octobre 2018 à 00h25

Une jeune femme, jolie et populaire, a décidé d'épouser un millionnaire qui pourrait être son grand-père. Il n'en faut pas plus aux mauvaises langues pour se déchaîner contre elle et juger ce choix qu'ils ne comprennent pas. Bientôt, le vieil homme en question trouve la mort dans un incendie... Critique : Le commissaire Larosière est inconsolable : son père spirituel, le capitaine Delarive, meurt dans un incendie, la veille de présenter sa nouvelle épouse à ses proches. La très jeune veuve, accompagnée de son frère chaperon, s'installe dans le château familial. Au grand dam de ses belles-soeurs, qui comptaient bien empocher l'héritage... Dans Le flux et le reflux, l'adaptation d'Agatha Christie lorgne aussi le Mauriac du Noeud de vipères. Chaque occupant du château imagine à tour de rôle le meilleur moyen de se débarrasser de l'intruse, dans des scènes qui oscillent entre le pastiche et la parodie des thrillers horrifiques de Dario Argento. C'est plus amusant qu'effrayant, à l'image de la composition de Dominique Labourier en mamie zinzin férue de voyance. Plus que l'intrigue criminelle, c'est le renversement des rôles entre Larosière et son fidèle souffre-douleur qui fait le sel de ce Petit meurtre... Pendant que le commissaire, en pleine déprime, « grésille du carafon », l'inspecteur Lampion prend les rênes de l'enquête avec des méthodes dignes des Experts. L'humour en prime. — Samuel Douhaire

La maison France 5 : rendez-vous à la capitale !

Les petits meurtres d’Agatha Christie, Je ne suis pas coupable, diffusion du samedi 22 septembre 2018 à 00h25

Des lettres anonymes avertissent le commissaire Larosière du meurtre imminent d'une riche suffragette, qui utilise sa fortune pour faire avancer la cause des femmes. Envoyé sur place, Lampion ne parvient pas à éviter le drame. Son supérieur entre alors en scène et soupçonne la fille de la militante... Critique : Ami d’enfance de l’inspecteur Lampion, Louis Servais se tourmente pour sa richissime patronne, veuve enjouée et féministe acharnée. Brandissant une lettre anonyme qui prédit un meurtre, le dévoué secrétaire supplie Lampion et Larosière de venir enquêter. Les policiers gagnent incognito le domaine où Madame réunit ses amies. Dans cet aréopage d’ardents laudateurs du « sexe faible », les fins limiers prospectent. Leur surveillance ne peut empêcher la maîtresse de céans de s’écrouler, empoisonnée. Cette adaptation des aventures d’Hercule Poirot rivalise de bons mots et de non-sens désopilants. L’atypique duo d’enquêteurs, qui œuvre en lieu et place de Poirot, peaufine sa complémentarité, travesti en mari et femme pour l’occasion ! Grimé en théoricienne de la condition féminine, Marius Colucci, jamais grotesque, cache sous sa maladresse des finesses de jeu inégalées. Et Antoine Duléry, désinvolte coureur, doit ravaler ses perversités pour encourager son cher et tendre Lampion à s’immerger dans son rôle de suffragette. Douloureuse métamorphose pour le plus rétro des machos policiers, dont on prise l’élégante arrogance des années 1930.

La maison France 5 : rendez-vous à la capitale !

Les petits meurtres d’Agatha Christie, Un meurtre est-il facile ?, diffusion du samedi 15 septembre 2018 à 00h30

Avril accepte la demande en mariage d'un homme plus âgé qu'elle, un riche industriel. Emile Deboucke dirige les filatures du même nom. Mais bientôt, une série de meurtres à l'usine gâche les fiançailles. Laurence croit le grand patron capable de tuer. Avril le défend avec sa fougue habituelle... Critique : La proposition relève de l'offre saugrenue. Après la publication d'un article élogieux sur ses filatures, la journaliste Alice Avril reçoit la visite inopinée de l'industriel Emile Deboucke, qui la presse de l'épouser. La pétulante rédactrice tergiverse. Elle ignore que deux employés des usines Deboucke ont trépassé dans d'étranges circonstances. Dépêché chez le magnat du textile, le commissaire Laurence découvre que le vieil entrepreneur n'inspire pas le plus grand respect. Exportant une histoire typiquement anglaise, pleine de ragots de rombières pittoresques, dans l'univers musclé des filatures nordistes, ce nouvel épisode des Petits Meurtres d'Agatha Christie ajoute une pincée de revendications sociales au suspense policier. Comme souvent dans ces enquêtes à l'ancienne, l'intrigue rebondit au gré des péripéties subies par les héros. Nantie d'un futur mari opulent, la plumitive Avril esquisse un étonnant pas de côté... Singeant la pose altière des femmes du monde et s'entraînant à la diction pincée, Blandine Bellavoir étincelle dans ses soieries. Face à elle, l'inoxydable Philippe Nahon campe un rugueux patron, à la jactance irrésistible. Ses désopilantes passes d'armes avec Samuel Labarthe constituent les morceaux de choix de ce téléfilm. — Hélène Rochette

La maison France 5 : rendez-vous à la capitale !

Les petits meurtres d’Agatha Christie, Je ne suis pas coupable, diffusion du vendredi 14 septembre 2018 à 22h45