La maison France 5 : rendez-vous à la capitale !

Le crime de l’Orient-Express, diffusion du vendredi 23 novembre 2018 à 13h35 sur la chaine Canal+

A Constantinople, l'inspecteur Hercule Poirot monte à bord du train Orient-Express. Au wagon-restaurant, il fait la connaissance de Edward Ratchett, un gangster notoire. Peu de temps après, il est retrouvé assassiné. Le coupable est forcément dans le train. Hercule Poirot soupçonne les 13 passagers présents. La gouvernante Dans sa ligne de mire, il y a Mary Debenham, la missionnaire Greta Ohlsson, la comtesse Andrenyi et son compagnon, la princesse Dragomiroff et sa dame de compagnie, la riche veuve américaine Madame Hubbard, le professeur Gerhard Hardman, le docteur Arbuthnot, le secrétaire Hector McQueen et le valet de chambre Edward Henry Masterman... Critique : Les adaptations hollywoodiennes d’Agatha Christie sont un plaisir régressif : à chaque fois, c’est la même chose, mais c’est justement ce qu’on aime. Celle-ci évoque forcément celle que réalisa Sidney Lumet en 1974. Et son défilé de stars. Autour du meurtre d’un étrange homme d’affaires (Johnny Depp en mode gangster) papillonnent une dévote espagnole (Penélope Cruz), une vieille princesse russe (Judi Dench), une veuve américaine (Michelle Pfeiffer), un professeur allemand (Willem Dafoe), une sage gouvernante (Daisy Ridley, jeune héroïne des nouveaux Star Wars)… Tous sont passagers de l’Orient-Express. Et tous sont suspects, bien sûr. Tout de même, il y a une surprise : Kenneth Branagh. Pour interpréter Hercule Poirot, l’acteur arbore une formidable moustache et déploie un vrai panache. N’hésitant pas à voler la vedette à toute la troupe, il s’offre un prologue inédit, à Jérusalem, fait parader son personnage et transforme l’excentricité vieillotte du détective belge en exubérance de showman.Il réussit même à placer sa passion pour le théâtre. En accentuant l’artifice des décors, il joue avec une intrigue elle-même montée de toutes pièces. Que l’on apprécie non pour son efficacité ou sa vraisemblance, mais pour son incroyable extravagance.

Film policier sur Canal+
Avec : Kenneth Branagh (Hercule Poirot), Johnny Depp (Ratchett), Penélope Cruz (Pilar Estravados), Josh Gad (Hector MacQueen), Lucy Boynton (la comtesse Elena Andrenyi), Judi Dench (la princesse Dragomiroff), Daisy Ridley (Mary Debenham), Michelle Pfeiffer (madame Hubbard)
110 minutes
Tout public
Sortie en 2017

Diffusions passées:

La maison France 5 : rendez-vous à la capitale !

Le crime de l’Orient-Express, diffusion du mercredi 14 novembre 2018 à 15h48

La maison France 5 : rendez-vous à la capitale !

Le Crime de l’Orient-Express, diffusion du vendredi 09 novembre 2018 à 21h07

A Constantinople, l'inspecteur Hercule Poirot monte à bord du train Orient-Express. Au wagon-restaurant, il fait la connaissance de Edward Ratchett, un gangster notoire. Peu de temps après, il est retrouvé assassiné. Le coupable est forcément dans le train. Hercule Poirot soupçonne les 13 passagers présents. La gouvernante Dans sa ligne de mire, il y a Mary Debenham, la missionnaire Greta Ohlsson, la comtesse Andrenyi et son compagnon, la princesse Dragomiroff et sa dame de compagnie, la riche veuve américaine Madame Hubbard, le professeur Gerhard Hardman, le docteur Arbuthnot, le secrétaire Hector McQueen et le valet de chambre Edward Henry Masterman... Critique : Les adaptations hollywoodiennes d’Agatha Christie sont un plaisir régressif : à chaque fois, c’est la même chose, mais c’est justement ce qu’on aime !… Cette nouvelle version d’une des plus fameuses enquêtes d’Hercule Poirot évoque forcément celle que réalisa Sidney Lumet en 1974. Et son défilé de stars. Autour du meurtre d’un étrange homme d’affaires (Johnny Depp en mode gangster) papillonnent une ­dévote espagnole (Penélope Cruz), une vieille princesse russe (Judi Dench), une veuve américaine (Michelle Pfeiffer), une sage gouvernante (Daisy ­Ridley, la jeune héroïne des nouveaux Star Wars)… Tous sont passagers de l’Orient-Express. Et tous sont suspects, bien sûr. Tout de même, il y a une surprise : Kenneth Branagh. Pour interpréter Hercule Poirot, l’acteur arbore une formidable moustache et déploie un vrai panache. N’hésitant pas à voler la vedette à toute la troupe, il s’offre un prologue inédit, à Jérusalem, fait parader son personnage et transforme l’excentricité vieillotte du détective belge en exubérance de showman. Il réussit même à introduire dans l’univers d’Agatha Christie sa passion pour le théâtre (il a plusieurs fois adapté Shakespeare à l’écran, notamment Henry V et Beaucoup de bruit pour rien). En accentuant l’artifice des décors, il joue avec une intrigue elle-même montée de toutes pièces. Que l’on apprécie non pour son efficacité ou sa vraisemblance mais pour son incroybale extravagance.

La maison France 5 : rendez-vous à la capitale !

Le crime de l’Orient-Express, diffusion du jeudi 26 juillet 2018 à 23h30

Qui a poignardé le milliardaire ? Jouer au Cluedo avec Hercule Poirot dans les dorures de l'Orient-Express est un vrai plaisir, d'autant que la partie est épicée par un casting de stars. Critique : | Genre : devinette policière. Un train de luxe stoppé au milieu de la nuit. Ratchett, un riche Américain, a été poignardé dans sa cabine… Tous les romans d’Agatha Christie proposent le même type de « sport cérébral ». Recto, le meurtre, verso, la solution. Entre les deux, rien, ou presque. Le lecteur-joueur attend, tripote ses méninges, partagé entre l’envie de deviner et celle d’être surpris. C’est dire si ce long et statique intermède est difficile à porter à l’écran. Sidney Lumet cherche à rendre la devinette attrayante : dans les dorures de l’Orient-Express, il a su recréer une capiteuse et artificielle odeur de rétro. Côté stars, son wagon Pullman évoque le métro aux heures de pointe. Lauren Bacall, Anthony Perkins, Ingrid Bergman, Vanessa Redgrave et les autres forment les pièces luxueuses d’un puzzle réjouissant. Le film reste un jeu, frivole et sans conséquence. Mais, jusqu’au rebondissement final, on ne se lasse pas un instant de la partie.